Blog

3 millions d’idées pour 3 millions d’entrepreneurs

DERNIERS POSTS

Une recette miracle pour faire décoller son entreprise ?

Nous n’avons pas encore découvert la recette magique des entrepreneurs qui réussissent mais nous nous sommes renseignés auprès d’une chef d’entreprise qui connait très bien leurs difficultés et leurs succès. Anrifa Hassani-Mze travaille avec plus de 1.400 entrepreneurs via le réseau social qu’elle a conçu spécialement pour eux : Yoostart.

8 leçons des commerçants et artisans pour développer leur activité

Nous avons interrogé une vingtaine d’entrepreneurs en France et en Espagne. Ces personnes viennent d’horizons et de domaines très différents mais toutes se sont lancées dans une aventure à sensations fortes. Ce qui les rassemble, c’est la passion pour leur métier mais aussi les challenges auxquels elles font face. Nous vous présentons 8 choses que nous avons retenu en leur parlant.

La France un pays d’entrepreneurs ?

Oui ! La France est bien un formidable pays d’entrepreneurs – grâce à tous graphistes, boulangers, jardiniers, designers, coiffeurs, mécaniciens, plombiers, fleuristes, fromagers, bouchers, épiciers, cavistes, libraires, mécaniciens, électriciens, etc : les millions de commerçants, artisans et indépendants qui exercent avec talent leur savoir-faire. Comme je le mentionnais dans mon post précédent, l’hyper-médiatisation des start-upsLire la suite « La France un pays d’entrepreneurs ? »

Winners take all

Il ne se passe pas une journée sans que les réseaux sociaux et les médias ne se fassent l’écho d’une nouvelle levée de fonds pharamineuse : des dizaines de millions d’euros pour une idée, des centaines de millions pour un prototype. Il n’y a jamais eu autant d’argent pour les start-ups françaises (article du figaro)Lire la suite « Winners take all »

L’envie d’avoir envie

Hola, Après plusieurs mois en retrait, me voila de retour sur le blog ! Grâce à Gabrielle, le rythme des publications est assuré : nous avons désormais beaucoup plus de contenu, d’entretiens avec des entrepreneurs des deux côtés des Pyrénées et des points de vue de plusieurs acteurs qui travaillent pour une meilleure (sur)vie desLire la suite « L’envie d’avoir envie »

Anrifa, fondatrice d’un réseau social pour entrepreneurs : «Au début, j’étais juste une salariée qui jouait à l’entrepreneure»

Anrifa est une entrepreneure passionnée par les entrepreneurs. Elle a déjà réuni plus de 1.400 personnes venues d’horizons variés sur son réseau social Yoostart. Son but est de les aider à faire décoller leurs projets en renforçant trois piliers  : le réseau, la communication et la stratégie. Selon Anrifa, être chef d’entreprise, ça ne s’inventeLire la suite « Anrifa, fondatrice d’un réseau social pour entrepreneurs : «Au début, j’étais juste une salariée qui jouait à l’entrepreneure» »

Martine, consultante RH: «Après 12 ans à la tête de mon entreprise, j’avais peur de m’ennuyer en redevenant salariée»

Martine a été consultante RH pendant 12 ans. Son activité a bien marché et les contrats se sont enchainés naturellement. Cependant, faute de nouveau clients, elle a fermé son entreprise en 2019. Aujourd’hui, Martine est salariée pour une association et en est satisfaite. Elle a réussi à garder un pied dans l’entreprenariat.

Rajae, vendeuse de prêt-à-porter : « Avec les bons outils, j’aurais mieux lancé mon activité »

Rajae a monté sa marque de mode modeste il y a 5 ans. Elle veut donner l’opportunité aux femmes de se réapproprier leur corps à travers des vêtements pudiques. Elle confie avoir démarré au ralenti par peur de ne pas y arriver et parce qu’elle manquait de connaissances en marketing et digital. Aujourd’hui, Rajae a gagné confiance en sa marque et communique mieux.

Emmanuelle, contrôleuse de gestion : «Après un an sans pratiquer mon métier, j’ai réussi à rebondir»

Emmanuelle a lancé son activité il y a deux ans, confiante. Cependant, elle n’obtenait pas de clients et a été surprise de voir l’ampleur du travail de l’entrepreneur. Après un an sans faire de contrôle de gestion, elle a hésité à réintégrer le salariat, mais elle a persévéré en rejoignant des réseaux et en se formant en communication.

Fadoua, responsable de la paie : « Je travaille 6 jours sur 7 mais je ne regrette pas le salariat »

Fadoua accompagne les très petites entreprises dans les ressources humaines et notamment dans l’externalisation de la paie. C’est une entrepreneure très dévouée à ses clients et à leurs besoins. Elle remarque qu’il y a souvent un écart entre ce que les gens perçoivent de son métier et ce qu’elle fait réellement. Elle gagnerait à échanger davantage avec des personnes qui connaissent son domaine.

Elise, professionnelle de l’organisation : «Nous passons en moyenne 7h par semaine à chercher des documents»

Elise a lancé son activité pendant la crise du Covid et a décidé de mettre son sens de l’organisation et de la structure au service de ses clients. Elle rappelle qu’être entrepreneure, c’est aussi faire beaucoup de métiers qui ne constituent pas le cœur de son activité. Elle a fait le choix de faire un prêt à la banque pour déléguer au maximum.

Kike, quesero: « El confinamiento casi nos ayudó”

Kike es un apasionado del queso catalán, se unió a esta quesería dos años después que fuese abierta, cuando uno de los dos socios creadores decidió irse. Para él, lo más importante es compartir su pasión y tener clientes curiosos y satisfechos.

Karen, peluquera: “Tener mi propio negocio es la manera que encontré de compaginar mi trabajo con mi maternidad”

Karen es una madre soltera venezolana, peluquera desde hace 20 años. Su pasión y su determinación le han llevado a abrir su segunda peluquería en Barcelona hace un año y medio, cerca de la calle de Sants. Después de poco, se ha enfrentado a la crisis sanitaria y ha perdido muchos clientes de su barrioLire la suite « Karen, peluquera: “Tener mi propio negocio es la manera que encontré de compaginar mi trabajo con mi maternidad” »

Le Bon___Pour Ma Ville : un projet qui accompagne les premiers pas numériques des commerçants

A Beauvais et Béthune, le projet Le Bon___Pour Ma Ville redonne confiance aux commerçants en leur capacité à gravir les marches du numérique « Clic & Collect ». Peu d’entre nous connaissaient ce terme il y a encore quelques semaines. Le second confinement l’a fait entrer dans la longue liste des mots estampillés « COVID19 ». Dans son sillage,Lire la suite « Le Bon___Pour Ma Ville : un projet qui accompagne les premiers pas numériques des commerçants »

Xavier, paysagiste: « Dès le premier jour, j’ai commencé à préparer le dernier jour. »

Xavier a démarré son activité indépendante de jardinier/ paysagiste en 2000. Après 14 ans de métier, il a décidé d’arrêter, fatigué de lutter contre les mêmes obstacles personnels à répétition. Il explique comment le courage lui a permis de se lancer dans une aventure vertigineuse et comment la peur de l’échec et le manque de soutien de son entourage lui ont pesé.

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

En savoir plus sur le projet 3 millions

A propos

photo thomas

Je suis Thomas Ricolfi et j’anime ce blog. Je suis passionné par l’entrepreneuriat, les questions de politique publique et économique, la justice sociale et l’égalité des chances. 

Je travaille chez Archipel & Co, un accélérateur de business inclusifs et expert du secteur informel, de la stratégie de la débrouille et de l’inclusion des TPE.

De nombreux contributeurs participeront au blog.

Abonnez vous au blog

Recevez les derniers posts par mail

Recherchez des articles par catégorie ou tag