Rajae, vendeuse de prêt-à-porter : « Avec les bons outils, j’aurais mieux lancé mon activité »

Rajae a monté sa marque de mode modeste il y a 5 ans. Elle veut donner l’opportunité aux femmes de se réapproprier leur corps à travers des vêtements pudiques. Elle confie avoir démarré au ralenti par peur de ne pas y arriver et parce qu’elle manquait de connaissances en marketing et digital. Aujourd’hui, Rajae a gagné confiance en sa marque et communique mieux.

Activité : Vente de prêt-à-porter
Plus grande peur : Manquer de ressources financières
Besoin le plus urgent : Me former en marketing digital et déléguer les tâches d’envoi et préparation de colis
Votre botte secrète : Mon côté humain et le réseau que j’ai su développer
Idée pour aider les micro-entreprises : Ne pas rester isoler

Comment avez-vous commencé votre activité ?

Après avoir été licenciée, j’ai fait un pèlerinage à la Mecque et j’ai commencé à porter le foulard. J’ai voulu créer des vêtements qui correspondent à la manière dont je souhaitais m’habiller. Aujourd’hui, je me rends compte que de plus en plus de femmes en ont marre d’être considérées comme des objets et veulent se réapproprier leur corps. Finalement, ma marque peut intéresser n’importe quelle femme.

Quelle est votre satisfaction et votre regret aujourd’hui ?

J’ai de plus en plus de clientes, et elles sont satisfaites, c’est ce qui me fait le plus plaisir. Mon regret est d’avoir commencé au ralenti au début. Parfois, la peur de ne pas y arriver fait qu’on se boycotte.  J’aurais pu mieux communiquer et commencer plus tôt si j’avais eu les bons outils. J’ai quand même eu la chance d’avoir le soutien et l’aide de mon entourage au début.

De quoi aviez-vous besoin ?

J’avais besoin (et encore aujourd’hui) de conseils marketing, de bien gérer les réseaux sociaux et de plus de connaissances digitales. Les réseaux m’ont aussi aidée à me sentir soutenue et motivée. Ils m’ont permis de suivre un coaching en business et de trouver d’éventuels partenariats.

Quel obstacle avez-vous surmonté ?

J’avais beaucoup de mal à vendre. J’étais timide au moment de devoir justifier le prix de mon produit par exemple. Aujourd’hui, je crois en mes vêtements et je connais leur valeur, je n’ai plus peur de les défendre.

Quelle était votre plus grande peur ?

Le côté financier fait peur. Au début, je touchais le chômage mais ça a fini par s’arrêter. J’ai la chance d’avoir un mari qui travaille et cela m’allège d’un poids.
En revanche, je n’avais pas peur que le projet ne marche pas parce que je savais qu’il existait une forte demande en mode modeste. Ce marché augmente de 5% par an.

Comment le Covid vous a-t-il affectée ?

J’ai dû faire une pause quand l’épidémie a commencé. J’ai liquidé mon stock via ma page Facebook. Je m’apprête maintenant à relancer mon site internet. J’ai tout de même remarqué que la demande n’avait pas baissé. S’acheter de nouveaux habits et se faire plaisir est devenu très important pendant la pandémie. Les gens qui se retrouvent enfermés ont besoin de prendre soin d’eux.

Comment utilisez-vous les réseaux sociaux ?

Les réseaux sociaux sont très particuliers, il faut savoir bien les utiliser pour qu’ils soient utiles. C’est un travail de longue haleine, il faut trouver les bons messages, les bonnes personnes et ne pas perdre son temps à courir après des utilisateurs qui ne deviendront jamais des clients. Tout est dans l’immédiat, il faut toujours être présent et partager sans cesse du contenu. Je ne partage pas seulement mes vêtements, j’essaye de communiquer très régulièrement sur l’actualité de la mode et de la femme.

Avez-vous des idées pour les micro-entreprises ?

Il faut se faire confiance et il ne faut surtout pas rester seul dans son coin. Echanger est très important. Grâce au réseau d’entrepreneurs Yoostart et le groupe de coaching dont je fais partie, quand quelqu’un a un petit coup de mou, on se soutient et on lui remonte le moral. Quand on est seul, on fait des montagnes de toutes petites choses.

Un avis sur « Rajae, vendeuse de prêt-à-porter : « Avec les bons outils, j’aurais mieux lancé mon activité » »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :